Poser un plancher chauffant

Publié le : 01/08/2018 10:56:23
Catégories : Conseils

Cette antique méthode de chauffer sa maison a été remise à la mode dans les années 60. Mais, à l’époque, on faisait circuler de l’eau chaude sous le sol. Lourds à mettre en œuvre, les chauffages à circuit d’eau sont réservés à la construction. Avec les nouveaux planchers chauffants électriques, ce luxe d’un confort sans radiateur est à la portée de toutes les pièces, même en rénovation. Et de presque tous les bricoleurs.

PENSEZ-Y

Les thermostats pour plancher chauffant

Votre plancher doit être raccordé à l’installation électrique. Mais il faut lui adjoindre un thermostat qui va le « piloter » pour plus de confort. On peut le programmer afin de définir différentes chaleurs selon les heures de la journée et économiser ainsi de l’énergie. Certains fonctionnent sans fil (communication radio), et une unité centrale peut contrôler l’installation complète si toute la maison est équipée.

Le principe des planchers chauffants électriques est assez simple : il s’agit de faire courir sous le sol un circuit de fines résistances électriques qui, raccordé à l’installation, va monter à température et diffuser une douche chaleur (jamais plus de 28°). Il suffit de recouvrir ce circuit dit « à basse température », soit d’une chape et de carrelage, soit d’un parquet ou de moquette, pour bénéficier de ce confort. 

Les avantages sont nombreux : on gagne en place et en esthétique par la suppression des radiateurs, remplacés par ce chauffage invisible. L’installation est assez simple, peu coûteuse, et économique à l’usage si elle est correctement dimensionnée et bien régulée par le thermostat. La chaleurdégagée est uniformément répartie dans la pièce, supprimant les zones froides. Le tout est donc fort agréable et fonctionne sans aucun entretien, en toute sécurité, et dans un silence absolu. Le luxe !

Il existe plusieurs types de chauffages au sol, selon le revêtement final de la pièce. Si vous souhaitez carreler, des bandes adhésives, enserrant les résistances, se collent sur une chape propre, et isolée si l’on est en rez-de-chaussée. En coupant le treillis - et pas le fil électrique bien sûr - on le fait serpenter pour couvrir la pièce, avant de ragréer puis de poser le carrelage (voir nos conseils plus loin). Le circuit est ensuite raccordé à l’installation éclectique et piloté par un thermostat. 

Si vous souhaitez une finition parquet ou moquette, c’est encore plus simple, avec les plaques qui s’emboitent entre elles et qu’il suffit de recouvrir du revêtement choisi. On trouve aussi, sur le même principe, des rouleaux renfermant les résistances. On les déroule simplement, on les raccorde, et on pose le sol de son choix. Ces « tapis » ont aussi l’avantage d’isoler phoniquement la pièce.

Si la pose est assez simple, il faut néanmoins se renseigner et préparer son coup. Certes, ces installations sont fines (quelques millimètres), mais il faut anticiper la surépaisseur pour pouvoir fermer les portes. Et puis, même si les consommations électriques sont raisonnables, l’alimentation doit être suffisante et arriver au bon endroit. Un travail de réflexion et de préparation est donc nécessaire en amont, et il faut un minimum de « savoir bricoler » avant de se lancer. Notamment pour le raccordement électrique que nous vous conseillons de faire effectuer par un professionnel. 

Ensuite, on peut faire le choix de chauffer par le sol une seule pièce (la salle de bain par exemple, en prévoyant éventuellement un soufflant d’appoint si l’on est très frileux), ou la totalité de la maison. Ce système léger convient aussi aux appartements. 

Nous vous invitons à aller voir nos produits ; vous trouverez des fiches et de petits films explicatifs pour aller plus loin. 

 

Partager notre article sur les réseaux sociaux

Déposer un commentaire

N°1 du bricolage en ligne

Livraison à la carte

Paiements sécurisés

Satisfait ou remboursé