PRINTEMPS - Histoire d'eau

Publié le : 13/11/2018 17:13:21
Catégories : Dossiers de la saison

H2O. Deux atomes d’hydrogène et un d’oxygène. Voici l’un des secrets de la vie. Sans eau, pas de vie. L’eau, ce don de la nature, est plus précieuse que le pétrole ou le jus de diamant (s’il existait). Indispensable à l’Homme dans son existence même, l’eau coule dans nos maisons et nos jardins. Parfois, de façon peu raisonnable. Alors, quelques pages pour mieux comprendre l’eau, et mieux l’utiliser.

Sur les 1,4 milliard de km3 d’eau présent sur terre (1 km3 = 1 milliard de m3, soit 1000 milliards de litres), 97% forment les océans et 2% sont emprisonnés dans les glaces. Il ne reste donc que 1% d’eau douce disponible pour l’Homme, les bêtes et les plantes. C’est peu. D’autant qu’elle est très inégalement répartie sur la surface du globe et que certains pays n’ont quasi pas accès à l’eau potable.

Bien que leur masse corporelle soient composés de 65% d’eau, les Hommes ne font pas un usage très raisonnable de ce si précieux liquide. La pollution, le gaspillage, la sécheresse due au réchauffement climatique, placent certaines régions en « stress hydrique ». 

Pour nous, habitants des pays riches, l’eau potable est simple et magique : il suffit de tourner un robinet. Mais nous devons prendre conscience de cet extraordinaire privilège qui nécessite de très lourdes installations industrielles : stations d’épuration, système de filtrage, réseau de distribution… Contrairement aux apparences, l’eau, potable en tout cas, ne tombe pas du ciel !

En France, l’activité qui consomme le plus d’eau n’est ni l’agriculture (12%), ni l’industrie (10%), mais… la production d’énergie ! A elle seule, elle mobilise 59% de la demande en eau.

Lorsqu’il pleut, une grande partie de l’eau se perd. Bien qu’en vérité, elle ne se perd pas vraiment : elle suit son parcours, le fameux cycle de d’eau. Mais elle peut être plus directement et intelligemment utilisée grâce à un récupérateur. Et servir ensuite à arroser le jardin ou même à alimenter des toilettes ; elles n’ont pas besoin d’eau potable mais monopolisent 20% de notre consommation !

Alors voyons comment l’on peut, au jardin, faire mieux avec moins d’eau. Et n’oublions pas que le moindre des respects que l’on doit à ce merveilleux liquide est de ne pas le gaspiller. L’eau, c’est finalement comme l’alcool : à consommer avec modération.

Selon certaines associations humanitaires, un Américain utilise 600 litres d’eau quotidiennement et un Européen 200. Quant à l’Africain, il ne dispose que d’une trentaine de litres par jour. Si ces chiffres sont approximatifs, ils donnent toutefois un ordre de grandeur. Et à réfléchir quand on arrose trop sa pelouse. 

Articles en relation

Que d'eau, que d'eau !
Publié le : 13/11/2018 17:47:42

L'arrosage
Publié le : 13/11/2018 17:50:31

Accessoires printemps
Publié le : 13/11/2018 17:55:18

Déposer un commentaire

N°1 du bricolage en ligne

Livraison à la carte

Paiements sécurisés

Satisfait ou remboursé