Accessoires printemps

Publié le : 13/11/2018 17:55:18
Catégories : Produits de saison

Pour bien hydrater son jardin, il faut bien s’équiper. Selon la surface à traiter et les besoins, voilà de quoi faire.

Commençons par la base : il vous faut un arrosoir. A moins de n’avoir que trois pots sur un balcon, le tuyau d’arrosage demeure aussi indispensable. En général d’un diamètre de 15 ou 19 mm, il peut être long de 15 à 50 mètres, voire plus. Quelle que soit sa longueur, il est pratique de pouvoir l’enrouler sur un dévidoir. Vous trouverez chez Gardena des dévidoirs muraux, des modèles roulants et d’autres portables.

Evidemment, il vous faudra aussi faire l’acquisition de raccords. A une extrémité, pour le brancher sur un robinet d’arrivée d’eau (pluviale ou potable), et à l’autre pour régler le débit. Là encore, Gardena propose toute une gamme : pistolet ou fusil arrosoir, lance multijet… Avec ces accessoires, vous pourrez choisir la forme de votre jet : grosse pluie, vaporisation, jet dense… Très pratique pour arroser les enfants qui, aux beaux jours, adorent ça !

Vous pouvez aussi relier votre tuyau à un (ou plusieurs) arroseur. Montés sur trépied ou posés au sol, oscillants ou tournants, ces arroseurs vont répartir l’eau sur votre gazon et vous évitez de promener le tuyau. Vous n’aurez qu’à les déplacer pour couvrir toute la surface herbeuse. 

Si vous avez un grand jardin, des plantes exigeantes en eau ou que vous vous absentez souvent, il peut être judicieux d’envisager un arrosage automatique. Pour l’arrosage en surface (avec des arroseurs stratégiquement disposés dans le jardin), branchez un programmateur sur le robinet d’arrivée d’eau, qu’il soit relié au réseau ou monté sur un collecteur. A vous de régler le programme d’arrosage désiré, l’heure de départ et la durée. Le programmateur se charge du reste. Mais n’oubliez pas de laisser le robinet ouvert ! Et évitez de vous allonger sur l’herbe à l’heure de démarrage ; ce serait rejouer l’histoire de l’arroseur arrosé !

Un peu plus lourd à mettre en œuvre mais pratique et esthétique, l’arrosage enterré. L’idée est de créer, sous le sol, un réseau de tuyaux spéciaux qui vont distribuer différents points et alimenter des arroseurs, ou mieux encore, des turbines escamotables ; à l’heure prévue, ces turbines vont sortir de terre pour lancer leur jet. A l’arrivée d’eau, un programmateurcommande le système et un répartiteur laisse partir le nombre de tuyaux nécessaires. 

Attention toutefois avant de vous lancer : une étude préalable est indispensable avant de commencer à creuser : la pression d’eau est-elle suffisante ? Où placer les turbines ? Que doivent-elles arroser ?

Dernière possibilité d’arrosage, la micro-irrigation. Performante et économique, cette technique du goutte-à-goutte est largement employée par les professionnels, et ce depuis l’Antiquité. Mais les amphores percées de l’époque ont laissé place à un réseau de tuyaux (pas forcément enterré), reliés à des goutteurs-asperseurs qui vont fournir aux plantes l’eau nécessaire à leur croissance. Il existe aussi des tuyaux à goutteurs incorporés qui irriguent directement par des micro-fuites. Ce système de micro-irrigation est particulièrement utile dans le potager ou pour hydrater les plantes fragiles. Et comme il est modulable, commencez à l’installer sur une petite surface. Si vous êtes content du résultat, vous pourrez l’étendre, en choisissant des tuyaux de diamètres différents selon les besoins en eau de chaque parcelle.

PENSEZ Y L'entretien de l'arrosage en hiver.

Attention aux gelées si vous avez installé un système d’arrosage. Tout ce qui contient de l’eau étant sensible au gel, il est prudent de vidanger tout le matériel avant que le thermomètre ne tombe sous le zéro. Vider et remiser les cuves (sauf si elles sont enterrées ou en cave), vidanger les tuyaux et ranger à l’abri les programmateurs et raccords. Vous les retrouverez tous en pleine forme dès le retour du printemps.

Partager notre article sur les réseaux sociaux

Déposer un commentaire

N°1 du bricolage en ligne

Livraison à la carte

Paiements sécurisés

Satisfait ou remboursé