Scions du bois

Publié le : 01/08/2018 11:10:26
Catégories : Produits de saison

Il existe plein de bois différents et de coupes possibles. Alors trouvez l’outil qui correspond à vos besoins.

PENSEZ-Y

Le mouvement pendulaire

Cette option, qui existe sur les scies sauteuse et les égoïnes, fait osciller la lame d’avant (quand elle descend) en arrière (quand elle remonte pour couper). Ce mouvement diminue les frottements, évacue mieux les copeaux et allonge la durée de vie des lames.

On ne va pas parler ici de tronçonneuse, mais des différents types de scies que tout bon bricoleur doit posséder dans son atelier. Chacune a ses avantages et ses usages. Par exemple, si vous voulez débiter les bûches de l’hiver, évitez la scie sauteuse ! 

LA SCIE EGOINE :

Si l’on possède un jardin, la scie égoïne est indispensable pour couper branches et bois, mais demande des biceps. On peut la remplacer par un modèle électrique (scie ou sabre). Ces scies sont assez polyvalentes grâce à leur denture universelle ; elles peuvent couper du contreplaqué, de l’agglomère et même des buches ou du bois de charpente. Bien utile pour une petite démolition.

LA SCIE CIRCULAIRE : 

La scie circulaire (appelée ainsi parce que sa lame est un disque en rotation) est un outil à manier avec précautions. A l’origine, les scies circulaires étaient installées sur des tables dans les ateliers d’ébénistes ou de charpentiers. La gamme de ces modèles lourds, qui s’adressent aux bricoleurs avertis, a été complétée par des scies circulaires portatives qui permettent aussi de couper de grandes longueurs. Comme pour tous les outils, la puissance et le confort sont des éléments déterminants du choix. Pensez aussi à la hauteur de coupe : de 40 à 80mm environ selon le diamètre du disque. On insiste, mais soyez très prudents lors de l’utilisation : toujours sur un support stable et avec un minimum d’équipement de sécurité (lunettes…). Même si l’usage d’une scie circulaire se limite à la découpe rectiligne de bois, il existe plusieurs types de lames : les lames acier coupent grossièrement mais peuvent s’aiguiser, celles en carbure coupent plus précisément et sont plus résistantes. Certaines supportent même les clous !

LA SCIE SAUTEUSE :

La scie sauteuse, qui fait faire à la lame un mouvement de va et vient vertical, est un outil indispensable pour tous les bricoleurs. Qu’il s’agisse de couper des étagères, du parquet ou même du plâtre, du plastique ou du métal (tout est question de lame), c’est elle qui s’impose. Ses gros avantages sont sa légèreté et sa maniabilité qui lui permettent de faire des coupes droites, courbes ou biseautées, et même d’évider un plan de travail (pour poser un évier par exemple). Les meilleurs outils possèdent une vitesse variable et proposent le mouvement pendulaire (voir encadré). Pour choisir, fiez-vous au poids, à la puissance, aux options (guidage laser), à la hauteur de coupe, et à la couleur si vous le souhaitez ! Sachez qu’il existe des modèles sans fil, fonctionnant sur batteries. Bien pratiques, si on pense à les charger.

LES LAMES :

Comme pour toutes les scies, les lames jouent un rôle fondamental et vous risquez bien des déboires en n’utilisant pas la bonne. Pour le bois, plus la denture sera fine, plus nette sera la découpe. Les lames à chantourner sont les plus précises, indispensables pour travailler sur une coupe libre ou circulaire. Pour scier un panneau en mélaminé, pensez aux lames à denture renversée qui protègeront le placage. Pour l’acier, une lame HSS, dure mais cassante, est recommandée et pour le verre, le carrelage ou la céramique, il vous faudra une lame en carbure de tungstène, dénuée de dent, mais qui, bougeant lentement, va faire son effet.

 

Articles en relation

Couper du bois à la scie
Publié le : 01/08/2018 11:09:00

La terrasse
Publié le : 01/08/2018 11:07:11

Partager notre article sur les réseaux sociaux

Déposer un commentaire

N°1 du bricolage en ligne

Livraison à la carte

Paiements sécurisés

Satisfait ou remboursé