Outils du printemps

Publié le : 20/11/2018 14:08:00
Catégories : Produits de saison

Le jardinier a droit au bonheur. Et il passe aussi par de beaux outils qui lui permettront de bien travailler son jardin.

LA TONDEUSE :

Indispensable pour prendre soin de son gazon, il existe plusieurs types de tondeuses, et c’est d’abord la taille du jardin qui sera déterminante. 

Pour un (tout) petit jardin, les tondeuses manuelles sont écologiques et économiques. Mais ne possèdent pas de ramassage. 

Les tondeuses électriques sont simples d’utilisation, peu bruyantes et nécessitent peu d’entretien. Mais il faut faire attention au fil (ne pas le couper) et il peut être gênant s’il faut contourner des arbres. Il en existe des solaires (encore rares) et d’autres sur batteries, pratiques, mais à réserver à des espaces moyens. Dans cette dernière catégorie, on trouve aussi des tondeuses robots qui font le travail toutes seules !

Les tondeuses thermiques fonctionnent à l’essence. Elles sont donc plus bruyantes et polluantes, et il faut penser à faire le plein pour ne pas tomber en panne sèche. Elles peuvent être poussées (les roues ne sont pas motorisées), tractées (bien pour les grands jardins), ou auto-portées. Ce sont alors de petits tracteurs, indispensables pour un parc.

Elément clé de la tondeuse, la lame devra être contrôlée avant chaque passage et, au besoin, aiguisée avec une lime.

L’ARROSAGE : 

L’eau est indispensable à la vie, la nôtre comme celle des plantes. Pour elles, avant, on les mouillait avec un arrosoir. Avec l’eau courante, il y a eu le tuyau d’arrosage qui a simplifié le travail. Si ces deux techniques ancestrales existent toujours, d’autres sont intervenues pour, d’une part, mieux arroser, et d’autre part économiser l’eau. 

L’arrosage automatique évite l’intervention humaine. Il a été mis au point pour l’agriculture et s’est adapté au jardin d’agrément. Cet arrosage peut être de surface (des tuyaux apportent de l’eau à des aspergeurs à balancier) ou, plus efficacement enterré. La tendance actuelle est aumicro-arrosage, très économe en eau. Il s’agit de faire courir des tuyaux fins qui, au goutte à goutte, apportent aux plantes l’eau dont elles ont besoin. Ce système peut s’installer dans votre jardin. Il nécessite des travaux assez importants (tranchées) mais, qui seront vite remboursés par les économies d’eau. D’autant que des systèmes sophistiqués de mesure permettent de doser précisément la quantité nécessaire à un arrosage parfait. 

LE COMPOSTEUR :

Il ne s’agit évidemment pas de celui qui va poinçonner votre billet de train, mais de celui qui va transformer vos déchets en or. Nos poubelles débordent et un composteur permet d’absorber une partie des déchets organiques pour en faire du compost. Le principe est simple : on installe dans un coin de son jardin, à mi-ombre, un bac où l’air circule. Et on y jette tout un tas de choses : gazon tondu, fleurs fanées, restes de légumes non traités, coquilles d’œuf, couennes de jambon, croûtes de fromage, marc de café, et même journaux ou sciure de bois. 

Il faudra 6 mois environ pour que ces matières se décomposent et forment de l’humus et des fertilisants que vous utiliserez ensuite pour votre jardin. Contrairement aux idées reçues, le compost ne sent pas mauvais (si l’on jette les bonnes choses) et ne nécessite que d’être remué de temps en temps.

Vous trouverez différentes tailles de bac à compost, dont certains si petits qu’ils peuvent être installés sur un balcon. 

Partager notre article sur les réseaux sociaux

Déposer un commentaire

N°1 du bricolage en ligne

Livraison à la carte

Paiements sécurisés

Satisfait ou remboursé