Astuces pour percer

Publié le : 01/08/2018 10:19:58
Catégories : Astuces

Si vous débutez dans la pratique de la perceuse, voici, en vrac, quelques conseils qui pourront vous servir.

PENSEZ-Y

Demande à la poussière…

Pour fixer quelque chose dans un mur, il faut trouver la bonne cheville, c’est à dire celle qui est adaptée au mur. Et ce n’est pas la même s’il est plein ou creux. La poussière et la résistance lors du perçage peuvent vous aider : poussière rouge, c’est de la brique ; grise, c’est du béton et blanc du plâtre. Si la résistance est faible, puis que la mèche transperce, c’est que le mur est creux. Si la force nécessaire est constante, le mur est plein. Votre cheville sera choisie en conséquence. Mais attention aux isolants. Si la poussière est blanche et devient rapidement rouge, c’est qu’un peu de plâtre couvre un mur en briques (pleines ou creuses). Prenez une cheville adaptée à la brique, et non au plâtre. Ce n’est pas que simple, mais on apprend vite. Un petit conseil : faites un petit trou dans un endroit invisible pour voir comment ça se passe

Le principe : plus on perce un matériau dur et plus le trou est grand (diamètre de la mèche), plus on doit réduire lavitesse de rotation, exprimée en tour par minute (tr/mn). Toutefois, une perceuse qui tourne vite vous fera gagner du temps.

Il existe différents types de mèches, que l’on appelle aussi forets, adaptés au matériau que l’on doit percer. Pour les puristes, le foret sert pour le métal, et les mèches pour le bois ou le béton. Mais les deux mots se sont confondus. Bref, il faut absolument utiliser la mèche conçue pour le matériau à percer. Tous les forets sont en acier, mais de qualités très variables. Ceux au carbone ou au cobalt sont plus résistants. Attention : il existe deux sortes d’emmanchements : le classique pour les perceuses, et le SDS pour les gros perforateurs. 

Pour percer dans l’axe, on peut utiliser un guide de perçage : ce peut être un morceau de bois de 2 cm d’épaisseur avec un trou au milieu (qui doit être droit). Fixez-le sur le mur à percer, et il guidera votre mèche. Les pro ont une autre solution : une rondelle placée au milieu de la mèche. Elle doit rester bien au centre pendant que vous travaillez. Si elle vient vers vous, redressez la perceuse, ou baissez-la si la rondelle file vers le mur. 

Pensez à bien serrer la mèche, après l’avoir enfilée à fond et bien droite dans le mandrin (c’est la pièce de la perceuse qui la tient). Après quelques secondes de perçage, vérifiez le serrage. 

Pour percer un gros trou dans un matériau dur, allez-y progressivement. Commencez par en faire un petit, puis, en une ou deux étapes, agrandissez-le jusqu’au diamètre souhaité.

Sur du carrelage, la mèche de votre perceuse risque de glisser. Le mieux est de marquer le point de perçage avec un poinçon. On peut aussi mettre du scotch qui évitera à la mèche de déraper. Et on commence à percer très lentement. 

Avant de vous lancer dans le perçage d’un mur, réfléchissez. Si vous ne connaissez pas le matériau (maison ancienne), ce peut être compliqué de choisir la bonne cheville. Par ailleurs, soyez très attentif aux fils électriques encastrés. En général, un bon électricien travaille horizontalement et verticalement. Jamais en diagonal. Ne percez jamais (ou très-très prudemment) au dessus ou à hauteur d’une prise ou d’un interrupteur. Soyez très attentif et au moindre choc électrique, arrêtez tout !

 

Déposer un commentaire

N°1 du bricolage en ligne

Livraison à la carte

Paiements sécurisés

Satisfait ou remboursé