×

Comment retourner la terre avec un motoculteur ?

Publié le : 11/03/2021 18:06:46
Catégories : Jardin

 Comment retourner la terre avec un motoculteur ?

Idéale pour retourner la terre facilement et pour gagner du temps, l'utilisation d'un motoculteur requiert de l’habileté. Pour éviter les accidents que peuvent causer les outils tranchants qui équipent ce type d’engin, il est primordial de s’équiper de gants, de bottes et de protections auditives, en plus de suivre certaines précautions avant et pendant l’utilisation.

Les avantages d'utiliser un motoculteur pour labourer

Ceux qui ont la main verte savent certainement que retourner la terre manuellement est un labeur pénible pour lequel il faut dépenser du temps et beaucoup d’énergie. Que ce soit pour labourer ou fraiser la terre, désherber, réaliser un massif, une pelouse ou un potager, l’utilisation d'une machine comme le motoculteur s’impose.

Ce matériel permet non seulement de bêcher son jardin sans se fatiguer, mais aussi de travailler la terre sur une plus grande superficie. Soyons réaliste, travailler à la maison sur un grand terrain n'est pas forcément réalisable seul. D’autre part, l’étendue du jardin n’est pas le seul facteur à prendre en compte dans la mesure où de nombreux sols sont difficiles à travailler. C’est l’un des plus grands atouts d’un motoculteur puisqu’il supporte toutes les conditions de la terre, qu’elle soit humide ou dure.

Par ailleurs, il s’agit d’un engin facile à manipuler et à guider bien que certains disposent d’un mécanisme plus avancé, mais intuitif. Enfin, on retrouve désormais sur le marché des modèles qui servent aussi à tirer une charrue bineuse.

Motoculteur ou motobineuse pour préparer la terre, que choisir ?

Pour s’attaquer à une nouvelle plantation, l’usage d’un outil motorisé pour travailler la terre est devenu incontournable. Seul bémol, le choix est de taille puisque les options sont tout de même nombreuses, notamment quand il est question d’utiliser un motoculteur ou une motobineuse. En réalité, ces deux appareils ont la même finalité : éviter que le laboureur n’ait à bêcher sa terre à la main. Néanmoins, ils diffèrent par leur fonctionnement et leurs caractéristiques, ce qui est décisif.

Le motoculteur

Habituellement composé d’un moteur à deux-roues et de leviers de commande, le motoculteur est destiné à labourer et à travailler des sols d’une grande superficie. Il permet par exemple d’effectuer des travaux d’entretien et de désherbage. Sa principale fonction reste cependant d’aider à préparer le sol pour la réalisation de diverses tâches, comme la création de pelouse, de potager, de massifs, etc.

Malgré son gabarit plutôt pesant et imposant, le motoculteur est souvent pourvu d’une puissance élevée qui peut s'attaquer à un terrain profond et vaste, allant jusqu’à 1000 m². Son poids, qui peut aller de 60 à 100 kg, est un atout considérable sachant qu’il reste maniable, polyvalent et qu’il peut être fixé à d’autres accessoires de charrue.

La motobineuse

Autant indispensable que le premier dans le travail et la préparation de la terre, la motobineuse comporte un moteur qui est soit thermique, soit électrique. Son mécanisme lui donne le mérite de pénétrer dans le sol afin de l’aérer correctement. Quoi qu’il en soit, on s’en sert généralement pour les travaux de petite envergure de type potager domestique et parterres.

Elle a l’avantage d’être légère et donc facile à manipuler, quoique son mécanisme reste limité puisque ses équipements sont uniquement rotatifs.

Utilisation d'un motoculteur : conseils et précautions à prendre

Pour se servir d’un motoculteur dans les règles de l’art, certaines précautions s’imposent. La première chose à faire est de bien s’équiper avec les accessoires suivants :

  • des bottes de sécurité,
  • des gants anti-vibrations ou anti-coupures (sachant que vous allez manier des outils tranchants),
  • un casque antibruit,
  • des bouchons d’oreilles.

Il faudrait aussi prendre le temps de déterminer et d'expérimenter toutes les fonctionnalités du motoculteur et de s’y familiariser. D’ailleurs, la lecture du mode d’emploi est fortement conseillée pour les amateurs afin de manier l’appareil dans le bon sens et à la puissance adéquate.

Avant toute utilisation, certaines mises en garde doivent également être respectées et spécialement la vérification :

  • des niveaux d'huile (moteur, boîte de vitesses, pont) s’il s’agit d’un modèle à moteur thermique,
  • du câble s’il s’agit d’un motoculteur électrique,
  • du filtre à air, des pneus ainsi que du réservoir d’essence.

Il est ensuite recommandé de laisser le moteur tourner quelques minutes avant d’utiliser l’appareil. Pendant le processus, aucun raccordement ne doit encombrer le passage du motoculteur. De même, chaque outil restera impérativement à son emplacement, en particulier les mancherons. De leur côté, les fraises doivent nécessairement être débrayées en position marche arrière. Enfin, il est tenu de l’utilisateur qu’il soit vigilant et concentré lorsque la machine est en marche.

Les réponses à vos questions sur comment retourner la terre

Comment retourner la terre avec une bêche ?

L'essentiel étant de retourner la terre sans vous blesser ni vous fatiguer, pensez à enfoncer la bêche avec la force de vos jambes et non de votre dos. Ce faisant, ne vous éloignez pas de la surface à bêcher et enfoncez l’outil dans le sol en restant droit. N’insistez pas dans la profondeur du sol et si ce dernier vous semble plutôt dense et épais, optez pour une bêche à fourche pour retourner la terre.

Quand retourner son jardin avec motoculteur ?

Savoir quand retourner la terre garantit un travail bien fait et évite de répéter la tâche plusieurs fois dans l’année. Il n’existe pas de moment opportun, car il ne faut pas que le sol soit trop sec ou trop mouillé. Le passage du motoculteur sur un sol à moitié humide lui permettra de se décompacter correctement pendant l’hiver.

Comment utiliser une charrue avec un motoculteur ?

La charrue doit être réglée en veillant à ce que son axe forme un angle droit avec le niveau du sol et qu’elle soit bien équilibrée avec l’engin. Vérifiez ensuite que le soc de la charrue pénètre à environ 30 cm de la terre pour plus d’efficacité. Lorsque vous changez de direction, activez le système de décrabotage des roues pour que la charrue puisse suivre le rythme du motoculteur sans encombre.

Photo Mathieu Chikouche

Mathieu Chikouche

Notre équipe editoriale, gérée par le fondateur de Centrale Brico, est composée d'experts et de passionnés de bricolage et de jardinage. Notre objectif est de vous proposer régulièrement des conseils, tutoriels, guides pratiques,... pour vous aider à réaliser vos travaux de bricolage ou de jardinage.

Articles en relation

Déposer un commentaire

N°1 du bricolage en ligne

Livraison à la carte

Paiements sécurisés

Satisfait ou remboursé