Comment choisir tournevis et clés pour tout visser et boulonner ?

Publié le : 01/08/2018 10:10:13
Catégories : Bricolage

Comment choisir tournevis et clés pour tout visser et boulonner ?

Outre la colle, pour assembler deux pièces, il existe 3 méthodes : clouer, visser ou boulonner. Pour le premier, il suffit d’un marteau. Mais pour les vis et les boulons, c’est une autre histoire car on trouve tout un tas de modèles, de tailles et… de positions difficiles à atteindre. Alors petite revue des principaux tournevis et clés pour tout visser et boulonner.

Tout d'abord bien ranger son matériel

Rien de pire que de ne pas trouver l’outil que l’on possède et dont on a besoin. Si vous avez la chance de posséder un atelier ou un garage, aménagez un coin en rangement : petit établi, crochets au mur pour pendre tous les outils, boîtes pour les clous et la visserie… Soyez ordonné et vous gagnerez un temps fou.

A défaut de lieu dédié au rangement, une boîte à outils accueillera tous vos outils préférés. Faut-il encore bien la choisir ? Outre les classiques modèles métalliques à tiroirs coulissants, il en existe avec de nombreux rangements de toutes tailles, et même des servantes à roulettes. Pensez à ne pas prendre un modèle trop petit… On a vite fait de le remplir dès lors que le virus du bricolage nous a piqué.

Pour visser

Pour faire simple, il existe 3 types de vis - fendue, cruciforme ou en étoile – mais une multitude de tailles. A chacune correspond une forme de tournevis et ne vous avisez pas d’attaquer une vis cruciforme avec un tournevis plat ou trop petit : vous avez une chance sur deux d’abîmer la tête et de ne plus pouvoir l’utiliser. Ou pire, de la coincer. Donc, ayez la vertu d’avoir un outil adapté à vos vis, en forme comme en taille.

Il existe par ailleurs des tournevis particuliers : électrique, de précision pour les travaux pointus (lunettes, électronique), à manche court pour serrer plus fort, coudé pour atteindre des vis cachées, ou l’indispensable modèle testeur de l’électricien. Muni d’une petite ampoule sertie dans le manche isolé, il permet de repérer le fil de phase (où arrive le courant, ça s’allume) du neutre.

Pour boulonner

Pour mémoire, le boulon, c’est le mâle (donc une tige filetée avec une tête) et l’écrou, c’est la femelle. N’oubliez pas qu’avant le boulon, on place toujours une rondelle. La tête du boulon et de l’écrou est en général hexagonale mais elle peut parfois prendre d’autres formes (carrée, cylindrique, à œil…).

Restons sur les hexagonaux, que l’on serre avec des clés plates, les plus répandues et les plus polyvalentes. Celles à double fourche propose un diamètre différent à chaque extrémité, mais l’on préférera celles qui, pour un même diamètre, possèdent deux têtes : une plate classique et une à œil, beaucoup plus précise et confortable. L’œil prend les boulons et écrous sur leurs 6 pans, tout comme les clés à pipe. Par la prise de la tige, les clés à pipe permettent d’atteindre des recoins, et par celle de la tête, elles offrent un bon bras de levier. Quant à leur nom, il vient tout simplement de la pipe à fumer qu’évoque leur forme.

Difficile de se passer de la clé à molette, invention du Suédois Johansson au XIXe siècle. La mâchoire mobile de cette clé plate est commandée par une vis sans fin et s’adapte ainsi à toutes les tailles. Pratique quand on doit travailler un boulon et un écrou de 12 et que l’on n’a qu’une clé. Notons qu’il existe une variante, la clé anglaise, dont le manche est dans l’axe de la vis sans fin.

Signalons encore les clés à cliquet, plus sophistiquées : un cliquet permet de visser ou dévisser sans sortir l’outil du boulon en bloquant un sens pour laisser l’autre libre. Gain de temps.

Terminons avec les clés « Allen », invention américaine brevetée en 1942. Ce sont des clés mâles, dont la tête hexagonale vient se prendre dans un boulon creux. Certaines ont des empreintes Torx, en forme d’étoile à 6 branches, pour une visserie très utilisée en informatique, dans l’automobile et l’électroménager.

A propos d’automobile, pensez à mettre une clé en croix dans la vôtre. Ce grand croisillon possède quatre têtes de différentes tailles, et un bras de levier important, pratique pour desserrer l’écrou bloqué d’une roue crevée.

Photo Mathieu Chikouche

Mathieu Chikouche

Notre équipe editoriale, gérée par le fondateur de Centrale Brico, est composée d'experts et de passionnés de bricolage et de jardinage. Notre objectif est de vous proposer régulièrement des conseils, tutoriels, guides pratiques,... pour vous aider à réaliser vos travaux de bricolage ou de jardinage.

Matériel nécessaire

Articles en relation

Comment bien choisir sa boîte à outils ?
Publié le : 08/08/2018 14:09:40

Comment bien choisir sa perceuse–visseuse ? 
Publié le : 08/08/2018 16:11:21

Déposer un commentaire

N°1 du bricolage en ligne

Livraison à la carte

Paiements sécurisés

Satisfait ou remboursé