×

Comment installer un poulailler dans son jardin ?

Publié le : 15/03/2021 19:04:08
Catégories : Jardin

Vous vous intéressez à l'élevage de volailles et souhaitez installer un poulailler dans votre jardin ? Découvrez tous nos conseils pour ce faire.

Pour donner des airs de campagne à votre espace vert et faire le bonheur des enfants, l’élevage de poules est très intéressant. En plus d’être écologique et économique, c’est un véritable plaisir de voir ces animaux vagabonder chez soi. Cela dit, l’installation d’un poulailler dépend de plusieurs critères, notamment des réglementations, de sa taille, de son orientation et de l'entretien qu’il implique.

3 bonnes raisons d'avoir un poulailler dans son jardin

Construire un poulailler dans son jardin offre bien des avantages, si ce n’est que pour parler de la protection de la biodiversité. Mais en plus d’être une activité saine, l’installation d’un poulailler chez soi relève aussi d’autres raisons avantageuses :

le côté écologique

Elever des poules aide à réduire les déchets organiques (croûtes, épluchures de légumes et de fruits…) à la maison et limite le gaspillage alimentaire. De plus, comme elles aiment gratter la terre et picorer, c’est une façon de garder le potager et le jardin à l’abri des insectes puis de se débarrasser des mauvaises herbes.

le côté économique

Plus besoin d’en acheter ailleurs, l’élevage de poules donne accès à des œufs sains, frais et bio, et ce, tous les jours de l’année.

le côté plaisant

Un poulailler familial procure le plaisir de s’en occuper au quotidien pour les adultes, et celui de voir les poules courir tout en s’amusant avec elles pour les enfants.

Quelle réglementation pour installer un poulailler dans son jardin ?

Si la législation est plus flexible à la campagne, elle est beaucoup plus stricte lorsqu'il s’agit d’installer un poulailler en ville et le règlement diffère d’une commune à l’autre. Cela concerne entre autres les dimensions de la structure, des normes sanitaires ainsi que les conditions et interdictions d’urbanisme et par rapport au voisinage.

Voici les points à retenir :

  • une déclaration auprès de la mairie est indispensable pour prévenir la grippe aviaire ;
  • une structure de 5 à 20 m² au sol requiert une déclaration préalable de travaux et un permis de construire si elle mesure plus d’1,80 m de haut ;
  • une structure qui va au-delà de 20 m² au sol nécessite obligatoirement un permis de construire peu importe sa hauteur.
  • il peut exister un nombre maximal de poules à élever qu’il faut respecter d’une localité à une autre ;
  • les éleveurs particuliers ne sont pas autorisés à commercialiser leurs œufs ;
  • le poulailler doit être installé à une distance de 25 m des habitations pour un élevage de 10 à 50 poules et à 50 m au-delà de cet effectif afin de limiter les nuisances sonores ;
  • une clôture grillagée est obligatoire pour empêcher les poules d’aller sur la voie publique ou sur les zones du voisinage ;
  • le poulailler doit être nettoyé, désinfecté et désinsectisé régulièrement pour éviter les mauvaises odeurs, bactéries et invasion de rongeurs.

Quelle superficie pour un poulailler ?

Pour que le poulailler ne soit ni trop grand ni trop petit, les professionnels préconisent une surface minimale de 0,5 m² par volaille. En conséquence, un petit aménagement de 2 m² au sol peut être suffisant pour recevoir 2 à 4 poules.

Quoi qu’il en soit, afin d’offrir un confort optimal aux poules, la superficie du poulailler repose sur plusieurs critères autres que leur nombre :

  • leur taille (grandes poules, poules naines…),
  • l’espace extérieur disponible au sol et en hauteur,
  • l’espace supplémentaire pour accueillir éventuellement davantage de poules et/ou de poussins,
  • l’espace de détente (perchoir, mangeoire, pondoir, abreuvoir, etc.).

Comment choisir l'emplacement du poulailler dans le jardin ?

L’emplacement d’un poulailler doit être mûrement réfléchi, non seulement pour assurer la commodité du voisinage, mais également pour le bien-être des poules. En premier lieu, il faut un endroit calme et sécurisé de sorte à les garder loin de tout danger (chiens du voisinage, pilleurs, chaussée et rue, etc.).

Le poulailler doit être placé à l’abri du soleil et du courant d’air. On préconise une surface plate, un sol sec et situé sous un arbre pour s’assurer d’avoir de l’ombre. Pour ce qui est de l’orientation, une exposition vers l’Est est plus adéquate afin que les poules puissent jouir des faibles rayons de soleil matinaux. Mais le plus important reste la distanciation avec le voisinage, soit un éloignement minimal de 25 m des habitations.

Comment aménager son poulailler pour avoir des poules heureuses ?

Offrir un aménagement chaleureux pour que les animaux d’une basse-cour puissent grandir convenablement et vivre à leur aise, c’est aussi :

  • séparer pondoir et dortoir pour préserver le confort de chaque poule,
  • tasser une bonne quantité de paille pour garder les poules au chaud, en particulier les poules pondeuses,
  • équiper le poulailler d’une ceinture pour le fixer et obtenir une meilleure stabilité au niveau des perchoirs,
  • réserver un terrain herbeux pour que les poules puissent picorer et gratter le sol à leur guise sans qu’elles s’attaquent aux parterres,
  • installer un point d’eau qui leur soit accessible,
  • placer un bac à sable au sec et à proximité pour leur hygiène.

Les avantages du poulailler mobile ou transportable

Contrairement à un poulailler en dur, la version mobile ou transportable ne requiert ni permis de construire ni déclaration préalable de travaux. En outre, il peut être déplacé en toute circonstance et placé à couvert en cas d’intempérie, tandis que l’éleveur s’assure de préserver l’état de son sol en déplaçant régulièrement son poulailler.

Ainsi, les risques de prolifération de parasites et de maladies sont largement réduits étant donné que l’herbe reste en bon état toute l’année. Enfin, le nettoyage et l’entretien sont automatiquement facilités par la mobilité de la structure.

Comment entretenir son poulailler ?

Étant donné qu’il est surtout question de salubrité, l’entretien régulier du poulailler préserve l’environnement et les relations avec l’entourage. Cela limite les mauvaises odeurs autant que possible et minimise l’exposition des poules aux parasites et maladies. Pour assurer ce type d’entretien, il est recommandé de :

  • nettoyer la poussière et les toiles d’araignée à l’aide d’insecticides, d’un balai et/ou de grands jets d’eau,
  • nettoyer et désinfecter les accessoires et aménagements (perchoir, pondoir, mangeoire, dortoir)
  • changer la paille toutes les semaines,
  • réparer les grillages et de boucher les trous pour empêcher les rongeurs d’y pénétrer,
  • procéder à un nettoyage complet,
  • réaliser un nettoyage de fond tous les ans, de préférence avant l’hiver, en vidant l'intégralité du poulailler.
Photo Mathieu Chikouche

Mathieu Chikouche

Notre équipe editoriale, gérée par le fondateur de Centrale Brico, est composée d'experts et de passionnés de bricolage et de jardinage. Notre objectif est de vous proposer régulièrement des conseils, tutoriels, guides pratiques,... pour vous aider à réaliser vos travaux de bricolage ou de jardinage.

Articles en relation

Déposer un commentaire

N°1 du bricolage en ligne

Livraison à la carte

Paiements sécurisés

Satisfait ou remboursé