Comment déneiger ?

Publié le : 13/11/2018 15:33:19
Catégories : Conseils

Avec le froid, la neige va se tasser et inexorablement se transformer en glace. Elle sera alors beaucoup plus difficile à manœuvrer. Pour se frayer un passage et libérer les arbres, il ne faut pas attendre et prendre son courage à deux mains. Car on n’a rien trouvé de mieux que l’huile de coude pour déneiger. Première chose, armez-vous d’un balais pour secouer délicatement les branches et faire tomber la neige. Sous l’effet de son poids, le bois pourrait casser.

Ensuite, c’est à la pelle à neige que vous devrez déblayer. Il en existe de plusieurs tailles (30 à 50 cm) et en plusieurs matériaux. Celles en polymère sont assez polyvalentes, et très efficaces pour la neige légère. Le godet de certaines pelles est prolongé par une raclette plus dure, en plastique ou en alu. Elle permet de gratter le sol et même de casser la glace qui aurait pu commencer à se former. En cas de forte gelée, il faudra passer à la pelle alu. Mettez la neige sur un bas côté où elle ne gêne personne et laissez-la fondre tranquillement. 

Si vous habitez dans une région où les chutes de neige sont abondantes, vous risquez de vous lasser de pelleter tous les quatre matins. Il sera alors astucieux d’investir dans une déneigeuse, aussi appelée fraise à neige. Pour faire simple, c’est un peu comme une tondeuse à gazon… mais pour la neige ! Un moteur fait tourner une fraise (un cylindre cranté) qui ramasse la neige – même dure – et l’expédie sur le côté. Deux roues crantées assurent une bonne adhérence à la machine qui peut traiter de grandes surfaces. Là encore, il existe différentes tailles et puissances.

Ces solutions mécaniques pour déneiger sont efficaces, mais doivent, la plupart du temps, être complétées par une action chimique : celle du chlorure de sodium, plus connu sous le nom de sel. Il va permettre la fonte de la fine particule que le grattage ne pourra pas enlever. A vous de voir comment vous voulez répartir le sel sur le sol. Soit en le jetant à la main dans le geste auguste du semeur, soit en utilisant un épandeur qui va mieux répartir les cristaux, grains ou granules. Son action sera souvent plus rapide si on l’utilise en saumure. Pour les routes, les services publics mélangent souvent de la saumure avec du sel : c’est la technique de la bouille de sel. 

Notez que le sel seul ne pourra faire disparaître 80 centimètres de neige. Le déblaiement manuel demeure indispensable. En revanche, le sel peut jouer un rôle préventif pour éviter l’apparition du verglas. 

Rappelons que le sable ou les gravillons ne font pas fondre la neige. Ils permettent juste de rendre les sols moins glissants. Si vous en mettez plein vos allées, n’oubliez pas qu’il faudra le ramasser au dégel. 

PENSEZ Y :

La neige et le verglas.

La neige est une pluie qui s’est solidifiée dans un air de température négative. On distingue trois types de neiges : la neige sèche, celle de la montagne, qui se forme dans un air très froid (-5°). Très légère, elle contient peu d’eau liquide. La neige humide est la plus fréquente en plaine. Elle se forme quand il fait entre 0° et -3° et contient beaucoup d’eau. Lourde et pâteuse, elle peut se compacter et casser des branches ou des fils électriques. La neige mouillée est très chargée en eau liquide. Courante dans le sud de la France quand la température avoisine les -1°, elle fond assez vite. A moins que le sol ne soit très froid et la fasse geler. Elle devient alors très dangereuse.

C’est le principe du verglas : il ne « tombe » pas du ciel, mais se forme au sol. La pluie, la neige mouillée ou la bruine se congèlent en touchant la terre et créent une véritable patinoire. 

Déposer un commentaire

N°1 du bricolage en ligne

Livraison à la carte

Paiements sécurisés

Satisfait ou remboursé